Les oubliés de la colonisation

12Juin11

« L’Europe, voleuse de nation, voleuse d’identité, voleuse de rêves, voleuse de vie. »

Le sujet est très vaste pour en écrire un simple article.

Quand on voit l’actualité politique en Afrique, il est triste de voir la mainmise de la France sur beaucoup de pays. C’est bien cela, qui, en marche depuis de siècles, a fait basculé de nombreux pays dans des conflits civils interminables.

Pour définir cela, il faut remonter dans le temps à travers l’histoire tourmentée d’un continent digne: le continent africain.

Diviser pour mieux régner :

Les Etats colonisateurs se sont concurrencés pour affirmer et renforcer leur pouvoir dans « la course à la colonie » . Mais dans les pays colonisés, il y avait des gens, des cultures, des ethnies, des histoires. Le Portugal, l’Espagne,la Belgique, la France, la Hollande, l’Angleterre, l’Italie ont coupé le continent africain à la règle pour délimiter leur établissement comme s’il s’agissait d’un gâteau géant sur lequel on se jette à l’heure du goûter. Un gâteau bien vite dévoré, réduit à néant.

Le prétexte du « progrès » et de la « coopération » a donné lieu à un pillage aux conséquences dramatiques sur plusieurs siècles. Les résistances à l’agression physique et sociale de l’installation de l’Etat colonial furent étouffées par des intérêts économiques sans précédent. Un anéantissement des cultures a bien eu lieu. Que ce soit pour la traite orientale ou la traite d’esclaves noirs. On estime à 42 millions le total de victimes pour la traite africaine.

L’esclavage a notamment fait d’innombrables victimes suite aux conditions de vie insoutenables et inhumaines.

Il a aussi causé d’immenses traumatismes suite aux déplacements de populations visant à le fuir ( appelés les nègres marrons en Guyane, en Guadeloupe, en Martinique et à la Réunion).

Quant à la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie, elles forment maintenant des Pom («Pays d’outre-mer» au sein de la République). La Polynésie française est une «collectivité d’outre-mer», tandis que la Nouvelle-Calédonie a un statut provisoire de «collectivité spécifique» en attendant que, vers 2014, un référendum local décide de son indépendance ou de son maintien au sein de la République.

Les Com sont les collectivités d’outre-mer bénéficiant d’un statut particulier disposant d’une certaine autonomie, car les collectivités territoriales sont devenues des entités distinctes de l’Etat français. Mais cela n’en fait pas moins des colonies car la colonisation est un processus d’expansion territoriale et démographique qui se caractérise par l’occupation et l’exploitation d’un espace géographique.

Il s’agit de la Corse, Mayotte ou encore Saint Martin et Saint-Pierre et Miquelon.

Ce processus expansionniste se traduit aujourd’hui par le terme de néocolonialisme. C’est à dire que malgré la décolonisation et l’établissement de l’autodétermination des peuples, certains pays ou peuples ont été obligés d’accepter des coopérations ou d’entrer dans des organismes économiques ou politiques qui réduisent pourtant leur autonomie et leur autodétermination au profit de quelques anciennes puissances coloniales ou alors au profit de nouvelles puissances économiques.

Il est nécessaire de connaître les antécédents d’un pays pour comprendre sa politique et ses idéaux.



No Responses Yet to “Les oubliés de la colonisation”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :