Solon, les fondements de la démocratie

15Juil11

Considéré par les Grecs comme l’un des piliers de l’Antiquité, le poète Solon (640-560 avant J-C) est aussi un législateur auquel on doit de nombreuses réformes politiques, sociales et économiques à partir desquelles Aristote fera commencer le gouvernement des peuples à l’heure où les pays voisins ne jurent que par la divinité royale.

Il se rend populaire lors d’une guerre contre une cité voisine, gagnée sur ses conseils. Il joue ensuite un rôle politique important, étant à l’origine d’une série de réformes accroissant considérablement le rôle de la classe populaire dans la politique athénienne.

Cet homme à la morale traditionnelle a défendu durant des décennies l’idée d’une vie sociale fondée sur la droiture. Il s’évertua à abollir les dettes des plus faibles ainsi que l’esclavage. Solon a laissé derrière lui une oeuvre abondante.

« J’ai écrit des lois égales pour le vilain et pour le noble et j’ai mis en place une justice droite pour tous. J’ai fais front de tous les côtés, en me retournant comme un loup au milieu d’une meute de chiens. »

Solon.

Fragment 24D Traduction originale.



No Responses Yet to “Solon, les fondements de la démocratie”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :