Le palanquin des larmes, bijou littéraire.

02Fév12

Récit autobiographique de Chow Ching Lie, pianiste, écrivain et femme politique.

Paru en 1975, le palanquin des larmes raconte l’histoire troublante d’une petite fille au destin hors norme dans la société chinoise des années 1940.

Entre pauvreté et conventions sociales, la vie de Chow Ching Lie sera rude et semée d’obstacles.

Sa passion pour le piano a fait d’elle une artiste mondialement adulée et lui a apporté richesse et reconnaissance.Pourant la misère la hantera toute sa vie, en souvenir d’un passé instable ancré dans son coeur.

L’histoire initiale de Chow Ching Lie ressemble à celle de nombreuses jeunes filles chinoises. En effet l’asservissement de la femme en Chine a duré jusqu’aux années 1960.

Le palanquin des larmes est une oeuvre majeure de la littérature chinoise contemporaine.

« Je suis née dans la Chine de la misère et des larmes. Petite fille, j’ai souffert et pleuré de bonne heure. J’étais jolie : ce n’est pas un mérite, ce fut une malédiction. Laide et difforme, je n’aurais sans doute pas été mariée de force à l’âge de treize ans. »



No Responses Yet to “Le palanquin des larmes, bijou littéraire.”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :